Vivien Serveau, Alumni 2011, spécialisé en design d'espace

À l'occasion de sa venue pour une table ronde organisée par l'école sur le design d'espace, Vivien Serveau, Alumni 2011, témoigne de son parcours dans l'architecture d'intérieur. Après le 1er cycle en architecture d'intérieur, il a effectué un cycle master pour obtenir le Diplôme de design Bac +5 de l'école. Il travaille aujourd'hui en tant que Studio Architecture Manager chez CELINE.

Quel a été ton parcours suite à tes études ? 

Après mes études à l'école, j'ai fait un stage chez Louis Vuitton. J'ai rencontré un chasseur de tête à ce moment-là qui m'a proposé une mission chez Saint-Laurent. J'ai ensuite continué ma carrière chez Céline en tant que responsable du studio architecture. Mon métier consiste à dessiner des points de vente, majoritairement des boutiques, éventuellement des pop-up stores et des événements. J'accompagne le projet jusqu'à sa bonne exécution. J'ai la responsabilité de la conception des espaces avec mon équipe et de la conformité des projets à la fin de leur exécution.

Vivien Serveau, Alumni 2011, spécialisé en design d'espace

Quelles sont selon toi les évolutions majeures du métier de designer d'espace ?

Les évolutions significatives selon moi sont les nouveaux outils, comme l'intelligence artificielle par exemple. Je pense que c'est un outil qui apporte des choses, qui nécessite de recentrer son travail sur d'autres étapes du processus créatif. Je pense avec optimisme que ce sera un outil intéressant.

Il y a aussi, dans le type de sociétés dans lesquelles je travaille, l'intégration de services RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) pour faire rentrer en ligne de compte dans leurs processus commerciaux des questions sociales et environnementales. Ce sont des problématiques qui, même dans des entreprises de luxe, sont maintenant présentes et doivent être considérées. Cette évolution créé de nouveaux métiers, de nouvelles expériences et demande de réfléchir autrement.

Que t’a apporté l'école et le cycle master du Diplôme de design Bac +5 ?

L'école m'a apporté des bénéfices à plusieurs niveaux. Quand je suis arrivé à l'école, j'ai vraiment appris à travailler l'aspect professionnel. L'école m'a aussi apporté un réseau. La réputation de l'école est assez installée, en particulier à Paris. Le cursus long (du Diplôme de design Bac +5) fait que l'on crée des liens avec d'autres étudiants, avec qui l'on garde contact par la suite.

Je pense que le cycle master m'a vraiment permis d'approfondir la notion de démarche créative, qui souligne l'importance de la méthode par laquelle on passe pour arriver aux résultats proposés. Pour moi, c'est primordial aujourd'hui car c'est cela qui nous distingue sans doute le plus du métier d'architecte du bâtiment.

Le cursus long apporte en plus les stages et en particulier l'expérience à l'étranger, qui sont vraiment des éléments essentiels du CV. Ce sont des expériences humaines, professionnelles, culturelles, qui pour moi ont été assez déterminantes pour la suite.

Un conseil pour les futurs designers ?

Je leur conseillerais d'être curieux, de ne pas perdre leur curiosité. Quelle que soit la formation que l'on suit, on apprend son métier dans l'entreprise dans laquelle on arrive. Nous avons beau avoir 10 ans d'expérience professionnelle ou plus, quand on change d'entreprise, on réapprend un métier. Je pense donc que garder sa curiosité est le plus important parce qu'elle permet d'avoir un œil neuf et de fait, peut-être, de garder un certain leadership.

Partager
Ecrit le 30.04.24

Actualités

Voir toutes les actualités